• Rouge !

    Alors, alors, ...

    Hier, je posais la question du rouge dans les ouvrages de dames.

    Et aujourd'hui, j'ai la réponse !

    Enfin plutôt Annie à la réponse : "Le rouge c'est une histoire de teinture.jusqu'au XVIII° siècle ce n'est que dans le rouge que la teinture occidentale obtenait les meilleurs résultats, avec des couleurs vives, stables et diversifiées.C'était aussi la couleur du luxe et de la fête:jusqu'au XIX° siècle, une femme du monde rural se marie en rouge.c'est donc la première couleur avec laquelle la jeune fille marquait son linge pour son futur mariage, son trousseau.C'est pourquoi le Rhin devenait rouge lors des grandes teinture de fil.Ce que rappelle la marque actuelle Rouge du Rhin.C'est d'ailleurs pour le rouge 666 la couleur que DMC écoule le plus et qui est parfois en rupture. Bon j'arrête là.Je pense que tu pourrais trouver plus chez Michel Pastoureau qui écrit si bien sur les couleurs!ou Colette Guillemard."

    Merci Annie, chercheuse de génie !

    Bon, et comme la curiosité n'est pas le moindre de mes défauts, je suis allée grabotter dans la bibliographie de Michel Pastoureau.

    Rouge 1.jpg

    Passionnant !

    Rouge 2.jpg

    Alors si l'histoire des couleurs vous rend gaga, allez voir sur Gallica (oui, la rime n'est pas d'une richesse phénoménale, mais allez chercher des rimes finissant par ca... Non, non, pas celle là, je vous vois venir !)

    Rouge 3.jpg

    Et puis les illustrations sont à tomber, alors...

    Rouge 4.jpg

    Allez courrez, c'est LA !

     Bon, et puis comme je suis en plein dedans, ma petite contribution à moi.

    Rouge 7.jpg

    Bonne journée mesdames !

    Anne

  • Rouge ! N°39

    Une petite nouveauté ?

    N°39 - 2011-08 sac patchwork rouge (5).jpg

    Un sac à ouvrage en rouge...

    N°39 - 2011-08 sac patchwork rouge (6).jpg

    Allez savoir pourquoi cette couleur se trouve au coeur des ouvrages de dames ?

    Je l'ignore, si vous avez la réponse, je suis preneuse...

    N°39 - 2011-08 sac patchwork rouge (7).jpg

    En attendant, je me suis bien amusée à faire ce petit sac moi...

    N°39 - 2011-08 sac patchwork rouge (3).jpg

    Certaines d'entre vous en connaissent le modèle, version crochet. Mais vous savez mes envies d'ailleurs, alors chez moi, il est en patchwork, et à petits pois...

    N°39 - 2011-08 sac patchwork rouge (4).jpg

    Et ma fois, le résultat me plaît plus que beaucoup !

  • cicatrices

    Il est de ces petites choses, qui, quand on les croise, retiennent le regard, attirent l'oeil, aiguisent la curiosité.

    Il y a quelques temps, je suis allée chiner. Rien que de très courant chez dame nain, pour qui la chine est un art, voire un sport. Une addiction ? Hummm... Non, quand même, mais pas loin.

    Et là, échouée sur le bord d'un camion. Maltraitée, usée, mitée, reconvertie en sac d'emballage.

    Un vilaine petite chose, machurée, tâchée. Un de ces trésors qui font penser aux minots d'avant-guerre, aux joues salies, hargneuses, rebondies. La chemise usée, reprisée, l'oeil entre défi et pétillement. Au "si j'aurais su, j'aurais pas venu" du petit Gibus de la guerre des boutons.

    Un je ne sais quoi aussi d'Ernest et Célestine, de tendresse, de longues heures de patience penché sur l'aiguille, de feu de bois, de bougies, de semi-obsurité.

    Ernest et Célestine.jpg

    Entre plaid et boutis.

    2011-08 courtepointe .jpg

    Voilà mon machuré.

    2011-08 courtepointe (1).jpg

    Mon tout bouilli.

    2011-08 courtepointe (2).jpg

    Mon tout sali

    2011-08 Courtepointe (7).jpg

    Le monsieur du camion me l'a laissé.

    Alors je l'ai adopté. Je ne pouvais pas ne pas l'emporter.

    Je suis repartie avec, sous le bras, cette chose blessée, travaillée, meurtrie ; avec l'impression d'avoir trouvé un trésor.

    cartier-bresson01.jpg

    Et puis j'ai sorti l'artillerie. La lourde, pas la gentillette des années 1950, non, non. Celle de ces indiennes du XVIIIe, celle de ces toiles jubilatoires du siècle des lumières. Celles qui ont vu naître le pastel et l'indigo, les premières toiles de Nîmes, devenues "denim".

    2011-08 courtepointe (3).jpg

    Quelques bouts de trésors plus que centenaires précieusement conservés, au cas où.

    Au cas où il faudrait redonner un peu d'âme, retravailler la chose, repriser, pour re-priser. Re-donner à voir, à aimer et à croire.

    Que même le plus galeux des petits chiens de chine peut, avec un peu d'amour et d'attention, retrouver son lustre et déclencher des passions.

    2011-08 courtepointe (4).jpg

    Je commence tout juste à cicatriser la chose...

  • Ailleurs...

    Au gré d'une escapade avignonnaise, une boutique, longtemps souhaitée.

    Croisée au fil d'un lien virtuel et depuis quelques temps déjà présentée.

    Et puis, au gré d'un chantier, et d'une conférence à donner.

    Une petite halte. Juste quelques minutes. Le temps de s'imprègner.

    2011-12 Vox Populi Avignon (7).JPG

    De s'y plonger, d'immerger dans cette bulle de temps arrêté.

    2011-12 Vox Populi Avignon (15).JPG

    Une pause entre envie et flannerie.

    2011-12 Vox Populi Avignon (33).JPG

    Une parenthèse entre magie et imagerie.

    2011-12 Vox Populi Avignon (59).JPG

    Un lieu de poésie où le mystère croise le sublime.

    2011-12 Vox Populi Avignon (38).JPG

    Un atelier ou l'art croise la patine.

    2011-12 Vox Populi Avignon (6).JPG

    Sa beauté y donne soif, la gorge s'y assèche.

    2011-12 Vox Populi Avignon (61).JPG

    Tels de petits poème flottés, les idées y partent à la pêche.

    2011-12 Vox Populi Avignon (19).JPG

    Alors on pense...

    2011-12 Vox Populi Avignon (13).JPG

    VOX POPULI

    17 rue Thiers

    Avignon