gateau

  • Maman..., c'est la plus belle du monde... (et la plus fortiche aussi)

    L'affaire était suffisamment sérieuse pour qu'elle me tira du lit à 6 h 30 du matin... Ahhh, le gâteau !

    Ben oui, le gâteau, ou plutôt LES gâteaux.

    Quoi, dame nain, en ce glorieux jour de fête des mères, tu te lèves aux aurores pour faire TON gâteau ?

    OUI !!!

    Bon, tout cela mérite quelques explications.

    En janvier dernier, demoiselle Poulette fêtait ses 4 ans. Avec un gâteau digne de ce nom, d'un classicisme un peu morfondu, j'en conviens, mais néanmoins sérieux, avec bougies, quelques petites choses colorées et des smarties de bon aloi.

    Puis dame nain, au fil de ses promenades sur les blogs, rencontra ça :

    40 gouters de rêve.jpg

    LA chose, LE livre.

    Et pour cause, ayant constaté de mon classique fondant chocolaté finissait immanquablement au tréfond de mon (déjà) généreux postérieur, il convenait de relire mes classiques.

    Et d'adapter mes gâteaux à ceux à qui ils étaient destinés.

    Alors allons-y, youhou ! Et voilà comment un train en pain d'épices et autres rouleaux à la confiture firent honneur, en février, aux 6 ans de jeune lapin aîné.

    Et comment aussi, recyclés en goûter, les dits figolu et autres mini-cake n'allèrent pas se nicher au sein de mes plis disgracieux...

    Bon plan donc.

    SAUF QUE

    Miss Toutou, dont la curiosité n'égale que le bon goût (;O), tomba sur la chose. Et se mit à rêver.

    gateau princesse.jpg

    D'une princesse, de rose, de rubans, de frous-frous, de chamalows moelleux et de petits pieds chocolatés.

    gateau princesse (1).jpg

    Et de me demander, inlassablement (rappelez-vous, le fameux 45 tours rayé) : "c'est quand mon anniversaire, moi ze veux un gâteau de princesse".

    La chose était sufisemment sérieuse pour que le disque se déclenche à l'envi, au gré des jours, des semaines, ... Et des mois.

    Que faire devant tant d'insistance ? Céder, à coup sûr, là dessus, je suis championne !

    Et de convenir qu'attendre le mois de janvier 2012 était un peu cruel.

    Tranchons donc ! Et me voilà, au mois de mars, pleine de promesses, en train de jurer, cracher, promettre et assurer que, pour la fête des mères, on fera un gâteau de princesse.

    Nous y voilà. Le pourquoi de l'affaire, la raison de mon réveil matinal. Vite, vite, se dépêcher, récupèrer les ingrédients dissimulés, organiser la chose, structurer, monter.

    Et voilà !

    2011 Fêtes des mères gateau de princesse.jpg

    Pas mal non mon gâteau de fête des mères !

    2011 Fêtes des mères gateau de princesse (1).jpg

    Ben oui, tiens, parce qu'après tout, "moi aussi ze suis une princesse".

    2011 Fêtes des mères gateau de princesse (2).jpg

    Qu'on se le dise.

    Et la plus fortiche en plus !

    :0)

    Bonne fête les princesses !